Le Parrainage, accompagner et rassurer – Faire son entrée en BTS NDRC

Une séance de présentation organisée par les étudiants de deuxième année

Le 3 octobre 2019, les étudiants de deuxième année du BTS NDRC du lycée Gustave Eiffel de Bordeaux, ont organisé un parrainage. Ce parrainage consiste à se présenter à leurs camarades de première année.

En effet, les nouveaux arrivants de la section NDRC du lycée Gustave Eiffel de Bordeaux ont assisté, dans un premier temps, à une présentation orale des stages de leurs camarades de deuxième année.

Les étudiants dans le secteurs immobilier entrain de présenter leurs stage.

Un mini-salon immersif et un moment de convivialité

Dans un second temps, à l’issue de cette présentation, les étudiants posent leurs questions lors d’un mini-salon organisé par les deuxième année.

Effectivement, tous les secteurs confondus étaient représentés. A la fin de cette animation, les étudiants de deuxième année ont invité leurs cadets à se réunir autour d’un rafraîchissement et d’une collation.

Ils ont échangé sur leurs expériences.

La désignation des parrains par tirage au sort

En ce qui nous concerne, nous avons donc disposé, de manière anonyme un objet sur une table. Les étudiants de première année ont choisi un objet sans savoir à qui il appartenait. Les binômes de Parrainage se sont créés de cette manière.

Finalité du Parrainage

En ce qui nous concerne, le parrainage consiste à répondre aux éventuelles questions de nos filleuls et ainsi les accompagner tout au long de leur première année.

6 Missions du parrain

1 ) Etre bienveillant avec son filleul

2) Renseigner son filleul sur les lieux,  les missions  de  nos stages

3) Répondre  aux éventuelles questions  de son filleul

4) Aider son filleul  s’il rencontre des difficultés ( par exemple, sur la recherche de stage)

5) Se rendre disponible tout au long de l’année 

6) Veiller à sa réussite scolaire

Une bien belle matinée !

Très belle année à tous 🙂

BNPP – Agence des Capucins

Salut tout le monde!

Moi c’est Sarah, enchantée de vous connaître. Parlons un peu de moi, professionnellement parlant bien sûr.

J’ai 22 ans, je suis une jeune active profitant des plaisirs de la vie à mes heures perdues. Actuellement, je suis en BTS Négociation et Digitalisation de la Relation client, en alternance avec l’agence BNP Paribas des Capucins plus précisément (si vous avez l’occasion passez me voir je ne mors pas).

Avant cela, j’ai passé un Baccalauréat Économique et Social, avec la spécialité mathématiques. Que j’ai obtenu en 2016, à ma grande surprise. En plus de cela, je passais des concours en Gendarmerie et en Police (pour ceux qui ne connaissent pas, les concours sont Adjoint de sécurité et Gardien de la Paix en Police, Gendarme Adjoint Volontaire en Gendarmerie). J’ai, à mon plus grand bonheur, réussi les trois concours, mais j’ai décidé de rentrer à l’Ecole de Police de Périgueux, en tant que ADS, pour avoir une meilleure approche de métier avant de me lancer. Suite à cela, j’ai travaillé deux ans dans le commissariat de Périgueux. Puis j’ai démissionné pour me reconvertir (comme quoi il ne faut jamais se lancer à corps perdu). Avant ma démission, j’ai postulé dans divers BTS, Banque, NDRC (anciennement le BTS NRC), et diverses entreprises avant de trouver une place au sein de BNP Paribas et ce fameux lycée de renom. Pour y rentrer, j’ai postulé à la BNPP, qui est en partenariat avec le Lycée Gustave Eiffel. Par la suite, j’ai passé des « tests » sur leurs site, puis vient l’entretien avec un RH du groupe et quelque temps, j’ai appris ma sélection.

Cette alternance était simple, c’était trois semaines d’entreprise, suivis de trois semaines de cours (le temps était long je vous l’admets).

Lorsque j’ai débuté mon alternance, je ne vous le cache pas, on nous met à l’accueil pour que nous connaissions la clientèle et les produits. J’ai effectué des taches plutôt courantes, comme des virements, des cartes de dépannage, des remises de chèques ou de cartes. J’ai appris à utiliser le logiciel de la BNP, ou encore simplement à connaitre un peu mieux les clients, qui se sont peu à peu habitué à moi. A la suite de ça, j’ai commencé à prendre des rendez-vous pour les collaborateurs, auxquels j’ai assisté à assister pour voir le fonctionnement du logiciel plus en profondeur et assister à ses rendez-vous. Peu à peu, j’ai pris mes marques et je me suis adaptée à la clientèle et aux attentes de l’agence. J’ai commencé à proposer des offres et services aux clients depuis l’accueil (des produits simples mais que je connaissais bien). J’ai commencé à avoir des journées hors accueil, journée où j’assistais à d’avantage de rendez-vous, et je manipulais. J’ai fait cela jusqu’en Juin, à partir de là, je n’étais que rarement à l’accueil. Il a donc fallu que je m’adapte, que je commence à prendre des rendez-vous pour moi, et faire du phoning pour faire venir les clients, les mette en confiance, car ils sont toujours retissant au fait d’être face à une jeune alternante qui prend ses marques. Mais bon je vous rassure avec un peu de bonne volonté, un grand sourire et une équipe qui nous aide en cas de besoin, nous pouvons tout faire.

J’ai donc réussi à faire venir des clients, rare au début mais qui peu à peu remplissaient mon agenda. Ils venaient de plus en plus me voir pour divers problèmes ou questions.

Les clients ne font plus la différence entre moi et un conseiller. J’ai donc commencé à réellement connaitre le milieu bancaire et le travail de conseiller client, il n’y a seulement que 3 mois. Donc même si je l’avoue, être à l’accueil ce n’est pas top, que l’on trouve le temps long ou que l’on souhaite monter en compétence, il faut savoir être patient, et montrer que nous voulons apprendre, c’est très important.

Quant à mes collègues, ils sont certes plus âgés de 10 ou 15 ans, mais je vous rassure je ne vois pas la différence. Ils le considèrent comme une collègue à part entière et comme une adulte plus que comme une alternante ou une jeune fille. Ils sont toujours bienveillants et à l’écoute avec moi, ils me soutiennent et sont toujours là en cas de problème. Ce qui fait que l’entente est au top. Sachant qu’ils savent faire la différence entre le travail et la vie privée, ils ne passent donc pas leur temps à parler de travail comme on pourrait le croire.

A partir de ce que je viens de vous raconter, et mon expérience professionnelle, que ce soit dans la Police ou dans la banque, je peux vous donner quelques conseils :

Être patient

• Donner le meilleur de nous-même (en toutes circonstances)

• Montrer notre volonté d’apprendre

• Toujours voir le coté positif des remarques (elles ne sont faites que pour vous aider)

Je ne suis pas là pour vous parler des cours hein, vous connaissez déjà le principe.

Sur ceux, je vous souhaite bonne chance pour vos études.

Bonne journée à tous !

BNPP – Agence de Blanquefort

Bonjour, je m’appelle Quentin BERNARD, j’ai 19 ans. Mon parcours, est un parcours très banal. J’ai passé mon baccalauréat Economique et Social dans un lycée de campagne. J’ai par la suite voulu lié la partie pratique et théorique du métier que j’ai toujours voulu faire. J’ai donc choisi la formation en alternance avec BNP PARIBAS. Mon agence est située à BLANQUEFORT, au nord de Bordeaux, aux portes du Médoc. Mon agence est constituée de 5 personnes, une conseillère clientèle (CC), une conseillère patrimonial (CPF), une conseillère particulier et pro (CPP) le directeur d’agence (DIA) et moi.

Les premiers jours en entreprise ont été très stressants et angoissants. On ne sait jamais sur quel type de personne nous allons rencontrer. Nous ne savons pas à quoi nous attendre, si on va bien nous accueillir, si on va nous aider… Tant de questions pour au final pas grand-chose.

Le premier jour s’est très bien déroulé, tous les collaborateurs m’ont très bien accueilli. Et puis je n’étais pas le seul en tant que « nouveau », puisque une de mes collègues venait d’être mutée et est arrivée le même jour que moi. Cela a facilité mon intégration. Mes collègues sont tous plus âgés que moi, mais une relation de « maman BNP » s’est mise en place et elles ont toujours étaient bienveillantes envers moi. Mon directeur d’agence, qui est mon tuteur, est très investit dans la formation que je suis, il m’apprend beaucoup et m’accompagne. Je ne leur en serais jamais assez reconnaissant.

Le premier soir en rentrant, j’étais très fatigué. Il faut dire aussi que le logiciel utilisé par la BNP PARIBAS n’est pas des moins riches… Il y a tellement d’applications, de logiciels… Une fois acclimaté, je me rends compte que ce logiciel est magique car très complet.

Après une assez longue période en entreprise (4 semaines), il est temps pour moi de retourner à l’école. Il s’avère que BNPP est en partenariat depuis quelques années avec le lycée Gustave Eiffel. J’avais déjà vu mes camarades de classe, puisqu’ils sont tous dans le groupe BNP Paribas aussi en alternance. Nous avions eu une formation tous ensemble au sein de la direction générale de BNP PARIBAS à Bordeaux. Cela nous a permis de nous connaitre mieux.

Il y a eu une assez longue période où j’étais à l’accueil, car c’est ici que nous apprenons au mieux le métier. Nous apprenons à gérer les mécontentements et les différents problèmes que les clients peuvent avoir.

Au bout de quelques mois d’alternance entre le lieu de formation et l’entreprise, j’ai eu l’occasion d’organiser mon premier évènement commercial, en partenariat avec P24 (entreprise appartenant à BNP, qui vend des solutions pour la protection de l’habitat).

Après cela, une longue période d’entreprise m’attendait, puisqu’on était fin mai et que les vacances scolaires arrivaient. Un matin, mon directeur d’agence me demande de venir dans son bureau, il m’explique qu’au vu des turn over dans l’agence (la conseillère clientèle qui était en poste a été mutée), j’allais devoir gérer le poste de CC pendant tout l’été. J’ai donc dû redoubler d’efforts afin de satisfaire les clients.

Etant une personne nerveuse et stressée de base, cette mission me paraissait insurmontable. Mes collègues et mon directeur d’agence ont été là pour me soutenir, m’encourager et m’aider lorsque je ne savais pas quelque chose. Tout c’est très bien déroulé. Les clients étaient tous contents de mon travail. Lorsque la nouvelle CC est arrivée j’ai dû lui faire ce qu’on appelle, « une passation » pour lui expliquer le fonds de commerce que je côtoyais depuis presque 1 an (puisque avant cette mission j’étais le bras droit de mon ancienne collègue), et à plein temps depuis 3 mois en tant que remplaçant.